La Caserne Dossin,
intense lieu de mémoire
Aperçu
Contact et Archives
C’est depuis la Caserne Dossin, entre 1942 et 1944, que quelque 26.000 Juifs et Tziganes furent déportés vers Auschwitz-Birkenau. À peine 5% en revinrent vivants.
Aujourd’hui, l’ancienne caserne forme, avec le bâtiment du musée, un espace dédié au souvenir où, en marge de l’histoire belge de l’Holocauste, les mécanismes à l’origine des violations des droits de l’homme - passées et présentes - sont également étudiés. Sur base de l’Holocauste, la Caserne Dossin analyse les mécanismes intemporels de pression de groupe et de violence collective dont pourraient résulter, dans certaines circonstances, des meurtres de masse et génocides. Cette question est au coeur des droits de l’homme actuels, en mettant l’accent sur la liberté et la non-discrimination.

Expertise traduite en projets pédagogiques

Par l’analyse des auteurs, victimes et témoins, et l’approche des droits de l’homme, la Caserne Dossin éclaire les aspects de la société démocratique et de la responsabilité individuelle en mettant l’accent sur les mécanismes qui conduisent à l’intolérance, la discrimination et le racisme, l’antisémitisme et l’islamophobie. La compréhension de ces mécanismes peut aider à parfaire la conscience de responsabilité sociale des personnes qui sont confrontées à la violence et à la pression de masses. La Caserne Dossin a récemment entamé une concrétisation pédagogique et fondée sur des projets à destination de groupes cibles spécifiques; d’une part, des adultes qui, de par leur fonction, exercent une certaine autorité et font face à des mécanismes de violence, et d’autre part, des jeunes.
la Caserne Dossin
Frederic Diependaele
Récolte de fonds & Sponsoring

A: Goswin de Stassartstraat 153, 2800 Mechelen
T: +32 15 288 633
M: info@kazernedossin.eu
W: www.kazernedossin.eu

Une approche spéciale pour les jeunes
L’Holocauste est la forme extrême de génocide et se situe à la fin d’une chaîne de violence en constante progression. Et cette spirale de violence débute, entre autres, par des discriminations et exclusions, telles qu’intimidations dans les cours de récréation ; une forme de violence à laquelle les jeunes sont aujourd’hui régulièrement confrontés.
Frederic Diependaele de la Caserne Dossin, responsable Récolte de fonds & Sponsoring, explique : « Il est essentiel que la mémoire de l’Holocause ne soit pas perdue. Les jeunes sont pour nous un groupe cible important. Car nous pouvons utiliser ce que nous apprend l’Histoire pour analyser et aborder les tendances et enjeux actuels de notre société.

> savoir plus
EducationChaire Relations UE-ChineCentre de recherche UE-ChineBourses Collège d'EuropeLes Chaires UE-ChineGestion de l'erreurVentureLabChaire VandenbunderChaire AITABourses brassicolesHommage au patrimoine BrassicoleL'intégrationTeach for BelgiumFondation pour l'enseignementAteliers MalouVoices4EuropeBOZAR AGORALe Projet EquinoxEuropean ValuesSocial InvestmentChaires Islams ContemporainsCaserne Dossin